HG ANTI-ULC

Cette formule est adaptée aux personnes qui souffrent d’ulcères (œsophagien, gastrique, peptique, gastroduodénal, de Buruli, intestinale), de gastrites, colites, et en traitement adjuvant contre le cancer gastrique.

Cette formule aide à prévenir et limiter les risques de récidives d’ulcères, gastrites à Helicobacter pylori, candidoses orales, parodontoses.

 

 

1,050.00

Description du produit :

L’infection à Helicobacter pylori est associée à diverses maladies gastro-intestinales telles que les ulcères peptiques et duodénaux, la gastrite et le cancer gastrique.
En raison de sa prévalence mondiale élevée et de sa résistance croissante aux antibiotiques disponibles, les efforts sont désormais dirigés vers l’identification d’une source alternative pour traiter et prévenir les troubles associés.

Bien que la chirurgie avec ou sans chimio/radiothérapie (néo)adjuvante, en tant que traitement standard, puisse être une stratégie thérapeutique appropriée pour le cancer gastrique, les effets secondaires et la résistance aux médicaments sont les deux principaux obstacles au traitement.
On estime les chances de guérison du patient à hauteur de 1% si causé par la prolifération ulcéreuse. Le cas contraire, en moyenne 20% sur 5 ans.

Il est donc URGENT de réguler ces troubles de santé par des moyens plus efficaces.
HG Wellness a effectué de nombreuses recherches sur les dernières données cliniques et scientifiques qui ont eu d’excellents résultats, et surtout sans effets secondaires.

PROPRIETES

Notre formule possède un fort pouvoir cicatrisant. Elle contribue à la sécrétion accrue de mucine qui possède une action préventive et curative des ulcères gastriques en augmentant la production de mucus cicatrisant.

Réduit la formation d’ulcères gastriques, augmente la teneur en mucine et en glutathion, prévient les colites ulcératives. Inhibe la croissance d’Helicobacter pylori, en association avec la marjolaine par inhibition vraisemblable de l’uréase et inhibition de la proline déshydrogénase au niveau de la membrane plasmique.

Les composants de cette formule sont réputés pour avoir un fort potentiel anti-ulcéreux par action sur la pompe à protons, prokinétique gastrique et antidyspeptique. Ils participent à l’augmentation de la libération de prostaglandine E2 et à la diminution des leucotriènes (polymorphonucléaires), tout en ayant un effet sur la teneur en pepsine.

Grâce à son fort pouvoir cicatrisant, cette formule joue un rôle gastro-protecteur vis-à-vis des ulcères et des lésions gastriques induites par l’éthanol, l’indométacine, le tabac, les antibiotiques, les bactéries, etc. Elle diminue la production de liquide gastrique acide induite par les AINS.

La HG ANTI-ULC aide à inhiber la libération de gastrine sérique et la production d’uréase par Helicobacter pylori. Elle participe à la détoxification des toxines bactériennes grâce à ses propriétés antibactérienne vis-à-vis d’Helicobacter pylori, et d’autres bactéries telles que Escherichia coli, Salmonella sp. et différents Staphylococcus. 

Cette formule possède également des propriétés antiparasitaire, anti-anisakiase (zoonose causée par l’ingestion de larves de nematodes dans des produits alimentaires à base de fruits de mer crus tels que sushi, sashimi…) qui provoque des douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées.

La HG ANTI-ULC aide également à combattre certains virus tels que l’ Herpes virus, et des virus résistants à l’acyclovir. Elle possède un fort potentiel bactéricide et fongicide qui permet de combattre de nombreuses infections.

MECANISMES D’ACTION

Grâce à la présence d’acide chlorhydrique, le pH de l’estomac est maintenu entre 1 et 3. Cette acidité a 2 fonctions principales : stimuler les enzymes digestives et décomposer les aliments, mais aussi éliminer les agents bactériens ou infectieux.

L’ulcération gastrique diminue le volume du suc gastrique, la prostaglandine E2 (PGE2  qui joue un rôle prépondérant dans la régulation de l’hémostase (ensemble des phénomènes dans les vaisseaux dont résulte l’arrêt de l’écoulement du sang en cas de lésion de ces derniers)).

Elle réduit également la teneur en glutathion (GSH), en interleukine 10 (IL-10), l’activité de la superoxyde dismutase (SOD) et la protéine de l’antigène nucléaire des cellules proliférantes (PCNA) dans les tissus de l’estomac, tout en augmentant l’acidité titrable, le malondialdéhyde (MDA), la teneur en facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-α) et en interleukine 6 (IL-6), ainsi que les protéines caspase-3 et NF-κB dans le tissu gastrique.

Veuillez nous contacter pour un suivi personnalisé.

 

Références scientifiques : Nature.com, CCNSI, MDPI, SciFinder, ScienceDirect, Scopus, EMBASE, Web of Science, Cochrane, TOXNET, CAplus, TOXCENTER, SCISEARCH, Chemical Abstracts, Clinical Trials Registry Platform, ClinicalTrials.gov, Dr. Dukes Phytochemical and Ethnobotany, Medline, NCI CTCAE, NCBI, NAPRALERT, Hindawi, Webmd, CIMER, InteliHealth. Thelancet, American Academy of Neurology, Journal of Rheumatology, American College of Rheumatology, Journal of pain, American Academy of Dermatology, Journal of Traditional and Complementary Medicine, Journal of Ethnopharmacology.

Tarif

1,050.00